Grandeur et désolation

Bolivia-Tarija_215_800px

Les Andes à nouveau. Celles de Bolivie cette fois : nous sommes dans l’altiplano de Tarija. Ce n’est sans doute pas le plus connu, ni le plus fréquenté, mais c’est un altiplano tout de même.

Sensation de grandeur et de désolation. C’est à peine si l’on respire : à près de 4000 mètres d’altitude, l’oxygène est si rare. Mais l’on ne peut s’empêcher d’admirer sans bouger –littéralement à bout de souffle– ce paysage millénaire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s