Frissons

2009-06-03-13h36m19 Elorza

Ouuuh, les vilaines bêtes! Un léger frisson vous envahit, avouez-le!  Il ne s’agit pourtant que de gentils babos (caïmans à lunettes) dont le nom scientifique est Caiman crocodilus. De petits crocodiles qui ne mesurent au maximum que 2,5 mètres, la plupart ne dépassant pas les 2 mètres. Aucune comparaison avec le crocodile de l’Orénoque (Crocodylus intermedius) qui lui peut atteindre 6 mètres.

Bizarrement, le petit prospère, tandis que le grand est menacé d’extinction (il n’en resterait que quelques centaines d’exemplaires, la grande majorité au Venezuela). C’est que le babo fait preuve d’une très grande adaptabilité : face à la disette, il est capable de jeûner durant de longues périodes (mais est aussi capable de cannibalisme, si besoin est).

En période de sécheresse, les babos se concentrent dans les rares points d’eau permanents. Ils n’hésitent pas à occuper les bassins artificiels, comme ceux creusés par l’homme pour la construction des routes, par exemple. Il n’est donc pas rare de les rencontrer se prélassant au soleil le long des axes routiers des Llanos.

Ceux de la photo vivaient à quelques encablures d’un fundo (ferme d’élevage), dans un bassin d’une quinzaine de mètres de diamètre qu’ils partageaient avec de nombreux congénères. Nul doute qu’ils espéraient la venue des pluies –et les inondations qui s’ensuivaient– pour pouvoir s’échapper enfin de leur minuscule prison.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s