Cet animal au nom si étrange…

2009-06-03-13h34m57 Elorza_800px

Le capybara, cela vous dit quelque chose? Malgré toutes les apparences, ce n’est pas le nom de mon ours en peluche ! Le capybara, c’est aussi, pour parler scientifique, l’Hydrochaeris hydrochaeris ; pour parler brésilien, le capivara ; pour parler bolivien ou argentin, le carpincho ; et pour parler vénézuélien, le chigüire. Le nom même de capybara provient de la langue des indiens guaranis du Paraguay et veut dire « seigneur des herbes ».

Je parlerai donc ici du chigüire. C’est le plus gros des rongeurs : adulte, il mesure entre 105 et 135 cm de long et pèse de 35 à 65 kilos. Il abonde dans les Llanos, où ne manquent pas les terres inondées qui forment son biotope. Car, excellent nageur, le capybara est un animal semi-aquatique. En cas de danger, c’est dans l’eau qu’il se réfugie pour s’immerger complètement, tel un hippopotame. C’est dans l’eau aussi qu’il s’accouple.

Le chigüire a, dit-on, une vie sociale intéressante : il vit en groupe de plusieurs dizaines d’individus, qui forment une espèce de communauté. C’est ainsi que les jeunes sont placés sous la garde des adultes du groupe, et pas nécessairement de leurs parents.

Sa chair, sans être vraiment délicieuse (ce n’est qu’une opinion personnelle… que les Vénézuéliens me pardonnent !), est abondamment consommée par les habitants des Llanos, qui le chassent sans scrupules. Heureusement, comme la plupart des rongeurs, il se reproduit rapidement et ne risque donc pas la disparition de sitôt.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s