Quasi jazzé

cheo_hurtado_800px

Très beau concert dimanche dernier dans l’Aula Magna de l’Universidad de los Andes, à Mérida. Cheo Hurtado s’y présentait avec son cuatro, petite guitare à quatre cordes.

Cheo Hurtado est un virtuose du cuatro, cet instrument par excellence de la musique vénézuélienne. Dans la musique traditionnelle, le cuatro, avec sa sonorité quelque peu sourde, plus sèche que celle de la guitare, est surtout utilisé comme instrument rythmique. Cheo Hurtado en a fait un instrument soliste, capable de se lancer dans des improvisations quasi jazzées et des pirouettes des plus fantaisistes.

Surprise lors du concert : Cheo Hurtado interpréta aussi quelques boléros, accompagné par l’Estudiantina de l’université, et se révéla un chanteur accompli, à la voix ample. Il nous gratifia également de quelques pièces jouées à la bandola, autre instrument de la musique traditionnelle du Venezuela.

Ajoutez à cela l’humour et la gouaille du personnage et vous comprendrez le fol enthousiasme du public à la fin du concert. Tout le monde debout d’un seul trait : on se serait cru à Salzbourg !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s