Sur le rocher

Crue du rio Santo domingo

Il était tranquille. Il observait, impassible.

Autour de lui, les éléments étaient déchaînés. Le rio Santo Domingo, en pleine crue, descendait des Andes avec une force incroyable. Il émanait de la rivière en furie une puissance sourde, inquiétante. Le bruit de l’eau tourbillonnante emplissait l’espace. Le pont (depuis lequel j’ai pris la photo) allait jusqu’à trembler. Tout semblait sale, gris, triste. Une atmosphère de fin du monde.

Il restait tranquille sur son rocher, comme s’il savait, lui, que la fin du monde n’était pas pour demain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s