Petite fille Cuiba

Enfant Cuiba

Les Cuibas (on écrit aussi Kuivas) ne sont plus que quelques milliers dans le monde : environ 2000 en Colombie et 500 seulement dans les deux communautés installées au Venezuela, à Carabalí et Barranco Yopal, dans l’état d’Apure. Ils vivent dans les Llanos que se partagent les deux pays.

Depuis des siècles, le peuple Cuiba a été littéralement décimé. Dans le parler local, un mot terrible témoigne de ce qu’il faut bien appeler une extermination : cuibear. Sa signification? Aller à la chasse au Cuiba. C’est à ce sport infâme que se livraient certains grands propriétaires blancs venus coloniser leurs terres au début du XXe siècle.

La chasse aux indiens a existé dans la région jusqu’aux années 1970 –c’était hier. Elle semble éradiquée aujourd’hui, du moins en tant que pratique « sportive ». Il n’est pas certain, cependant, qu’elle ait disparu complètement des esprits.

Sur le bord du río Capanaparo, la petite fille Cuiba semble porter sur ses épaules le poids énorme de ce passé douloureux –que le présent peine à racheter.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s