Le lendemain de la veille

Lendemain matin

La veille? C’était la Feria del Pescado [Fête du poisson] à Elorza, dans les Llanos du Venezuela. Comme dans toute feria qui se respecte, l’alcool coulait à flot.

Ceci explique cela : une belle gueule de bois (ratón, en espagnol du Venezuela) à cuver sur un banc de la place Bolívar.

Tous les lendemains ne chantent décidément pas!

Ou s’ils chantent, c’est ceci :

Le lendemain je me réveille la tête entre les jambes
Je suis rentré du cosmos mais j’ai gardé le scaphandre
J’ai mis un pied sur la lune je me réveille mal luné
Un petit pas pour l’homme un grand pas pour l’ébriété

Java (Hawaï, 2000)

Publicités

One Comment

  1. Pobrecito… me imagino que le darian Aspirina y sancocho de gallina al dia siguiente…jajaja!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s