Les cinq mousquetaires

Les cinq mousquetaires

À La Toma Baja (3100 mètres d’altitude), un gamin m’arrête et me demande timidement si je peux le mener, lui et son vélo, à La Toma Alta (4300 mètres). Comme je vais par là, je lui dis que oui. Tout aussi timidement, vient un deuxième gamin pour me demander la même chose. C’est toujours oui. Puis, moins timidement, viennent trois autres qui ne font ni une ni deux et montent leur vélo sur le porte-bagage, puis embarquent sans crier gare !

Les cinq mousquetaires avaient une idée en tête : participer à la paradura, fête traditionnelle qui clôture les festivités de Noël dans les Andes vénézuéliennes, pour ensuite descendre à fond de train le dénivelé de plus de mille mètres qui les ramènera chez eux.

Ce qu’ils n’avaient pas prévu, c’est que la fête se prolongerait et qu’il ferait nuit au moment de descendre. Qu’à cela ne tienne : les cinq mousquetaires, jamais à court d’idées, m’ont demandé de les suivre en voiture pour éclairer le chemin pierreux et traître qui descend jusqu’à La Toma Baja.

Je peux vous le confirmer : même le plus petit des mousquetaires (5 ans) a dévalé la pente comme un pro !

Publicités

2 Comments

  1. Que lindos los ninos paramenos, yo tengo una forto parecida a esa. La verdad es que tienen mucha chispa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s