Petite fête entre amis

Petite fête entre amis

Cela ressemble à quoi, une petite fête entre amis, au Venezuela ? À ce que vous voyez : un cercle autour d’un cuatro (la petite guitare vénézuélienne à quatre cordes).

Chacun y va de sa petite ritournelle, depuis les succès du jour jusqu’aux chansons engagées du siècle dernier en passant par les vieilles rengaines impérissables, du genre Sigo siendo el Rey. Immanquable, celle-là, surtout après quelques gorgées de trop ! Je ne résiste pas à vous en transcrire le couplet :

Con dinero y sin dinero
Hago siempre lo que quiero
Y mi palabra es la ley
No tengo trono ni reina
Ni nadie que me comprenda
Pero sigo siendo el rey

Je vous traduis :

Avec de l’argent ou sans argent
Je fais toujours ce qui me plaît
Et ma parole, c’est la loi
Je n’ai ni trône ni reine
Ni personne qui me comprenne
Mais je reste le roi

Si vous ne saisissez pas le sens profond –quasi philosophique– de ces paroles, désolé de vous décevoir, mais vous n’avez rien compris à l’Amérique latine !

Publicités

One Comment

  1. Et les percus sur la bouteille, et la télé qui marche en même temps (on a dû quand même couper le son…) Ambiance !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s