Le sentier de Quiú

Le sentier de Quiú (Mérida, Venezuela)

Pour aller à Quiú, il n’y a pas d’autre chemin : il faut gravir à pied le flanc de la montagne escarpée par ce sentier qui monte inlassablement en Z. Là-haut, quelques maisons dispersées composent un minuscule hameau.

Quiú : le nom pourrait paraître asiatique. Il s’agit en fait d’un toponyme autochtone, de la langue des indiens mucus qui peuplaient la région des Pueblos del Sur, dans l’état de Mérida, au Venezuela.

Les mucus ont disparu, exterminés et assimilés. Mais ils ont laissé plus que des toponymes : chez les paysans de Quiú et des autres recoins des Andes, les rites, les mythes, les croyances, la vision du monde sont dans bien des cas encore hérités de leurs ancêtres amérindiens.

Apparemment dominant, le catholicisme  n’est qu’une fine couche déposée sur ce substrat.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s