Harpe à la fête

Harpe dans les Llanos du Venezuela

J’étais dans les Llanos le week-end dernier. À Elorza, pour la Fiesta del Pescao, la fête du poisson célébrée en l’honneur de saint Raphaël, le patron des pêcheurs.

Fête dans les Llanos, donc : la musique était reine, comme il se doit. Harpe, cuatro et maracas, trois instruments suffisent ici à mettre tout en branle. Les maracas, on comprend, il s’agit d’un instrument d’origine indigène. Le cuatro, on comprend aussi à la rigueur : cette petite guitare à quatre cordes trouve son origine dans la grande famille des instruments à cordes espagnols.

Mais l’encombrante harpe, comment est-elle arrivée jusqu’à ce bout du monde ? Ce seraient les missionnaires, dit-on, qui l’auraient fait venir pour interpréter la musique religieuse et l’enseigner aux Indiens. Las ! elle est vite sortie des églises pour se transformer en l’instrument mélodique par excellence de la musique llanera.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s