Lunaire

Páramo désertique au Venezuela

On a marché sur la lune. Ou plus exactement dans ce páramo désertique qui pourrait paraître lunaire si ce n’était la verte végétation dans la vallée.

Circonstance aggravante : à 4200 mètres d’altitude, le manque d’oxygène est tel qu’on a l’impression d’avancer sur un immense matelas, en situation de constant déséquilibre.

Une sensation semblable à celle qu’a peut-être éprouvée Neil Armstrong lors de sa première randonnée sur le sol lunaire…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s