Couvre-chefs

Couvre-chefs

On pourrait croire que je les ai agencés de cette manière. Mais non, ils étaient tels quels, suspendus sur ce mur immensément bleu qui, avec un peu d’imagination, pourrait être ciel.

Telle est la tradition dans les Andes : l’homme de la maison, en sortant, choisit le couvre-chef le mieux adapté aux circonstances. Devinez donc à quoi sert le chapeau de paille, le chapeau noir, le chapeau rouge, le chapeau gris, la casquette rouge ?

[Photo sélectionnée pour la IIe Exposition collective de la Maison de la Photographie de Mérida, qui se tiendra du 5 au 23 mai 2011 à la Casa Bosset, av. 4, à Mérida]

Publicités

One Comment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s