Le fil de fer

Le fil de fer (San Antonio, Pueblos del Sur, Venezuela)
Je ne puis rien y faire : un fil de fer nous sépare, elle la petite qui me décrypte du pas de sa porte, et moi qui passe par là presque par hasard et ne reviendrai peut-être jamais.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s